#EnquêteEpilation : les premiers résultats de notre grande enquête sur la norme du glabre

Bonjour,

Ça fait longtemps que je n’ai pas mis à jour ce blog. Je suis pas mal investie dans le collectif féministe « Liberté Pilosité Sororité » qui lutte contre la norme du glabre (et plus largement, l’objectification sexuelle et les normes de beauté oppressantes). Nous mêlons réflexion et action. L’automne dernier nous avons lancé une grande enquête sur l’impact concret de la norme du glabre sur la vie quotidienne des femmes. J’ai participé à l’analyse des résultats et je suis très heureuse de les partager avec vous aujourd’hui ! Ce travail militant est en continuité avec ce que j’écris sur ce blog.

En juin, nous lançons également des sorties en non-mixité pour les femmes ayant arrêté l’épilation ou se questionnant à ce sujet.Pour l’instant, de tels événements auront lieu à Paris, Bordeaux, Dijon et Marseille.

J’en profite également pour vous dire que je serai à la Fête du Travailleur Catalan pour parler de mon livre « En finir avec la culture du viol ».

Liberté, Pilosité, Sororité

Partie 1 : Effets psychologiques et physiques de la norme du glabre

L’automne dernier, nous avons lancé une grande enquête en ligne concernant les effets de la norme du glabre sur la vie quotidienne des femmes. Au final, plus de 6 000 femmes y ont répondu. Nous sommes aujourd’hui fières de vous présenter les premiers résultats, qui portent plus particulièrement sur les thématiques suivantes :

  • Les pratiques de l’épilation, notamment les méthodes utilisées.
  • Les effets physiques de la norme du glabre : la douleur liée à la pratique de l’épilation ou du rasage et les effets secondaires
  • Les effets psychologiques de la norme du glabre
    • les émotions que les femmes ressentent vis-à-vis de leur pilosité
    • la façon dont elles ressentent l’intensité de la norme du glabre

Les autres thématiques (évitement de situations sociales, réactions d’autrui, première fois que les femmes ont retiré leur pilosité, etc.) seront abordées ultérieurement.

Vous pouvez télécharger notre rapport…

Voir l’article original 369 mots de plus

Publicités