Les femmes ne parlent pas plus que les hommes ! (au contraire…)

Probablement l’un des clichés les plus tenaces : les femmes parleraient plus que les hommes. C’est même le sujet du chapitre trois (Les hommes s’enferment dans leur caverne et les femmes bavardent) du livre de John Gray, « Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus »…

Cela ne repose cependant sur rien de tangible, d’après les travaux de Campbell Leaper et de Melanie Ayres, publiés en 2007. Ces chercheurs ont effectué une méta-analyse sur 149 études portant  sur  l’utilisation du langage chez les deux sexes. Contrairement au préjugé, les hommes parleraient plus que les femmes. « C’est probablement du sexisme, insiste Campbell Leaper. C’est une façon de diminuer la contribution des femmes. Cela implique que si elles parlent, ce qu’elles disent a peu d’importance. »

L’étude suggère également que le contexte est important : les données changent en fonction du sujet de conversation et de l’interlocuteur. Ainsi les femmes parlent plus à leurs enfants et à leurs collègues, tandis que les hommes se montrent plus bavards en présence d’étrangers. De plus, le discours des hommes serait plus assuré (assertive) ; en effet, ils ont plus tendances à donner des ordres, à montrer leur désaccord ou à donner leurs opinions. Au contraire, le langage des femmes serait plus conciliant (affiliative), c’est-à-dire qu’elles sont plus enclines à exprimer leur accord, à apporter leurs soutiens ou à remercier quelqu’un.

D’après les auteurs, l’utilisation du langage serait influencée par des facteurs sociaux et non pas biologiques. « L’idée selon laquelle le cerveau de la femme la rende plus bavarde que l’homme est difficilement concordant avec le fait les différences liées au genre disparaissent et réapparaissent en fonction du contexte d’interactions » écrivent-ils dans leur conclusion.


Pour aller plus loin


Sources

Leaper, Campbell et Ayres, Melanie M. A Meta-Analytic Review of Gender Variations in Adults’ Language Use: Talkativeness, Affiliative Speech, and Assertive Speech. Personality and Social Psycholy Review. November 2007, Vol. 11, pp. 328-363. Abstract

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s